Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Jouanneau
 
Publications
Ecophy

           William JOUANNEAU

                            Doctorant

 

 

Titre de la thèse

Hormones maternelles et contaminants dans les œufs, un mécanisme de perturbation endocrine ? Une étude chez un oiseau marin Arctique

 

Période

2019-2022

 

Responsables

Olivier CHASTEL et Geir Wing GABRIELSEN (Institut Polaire Norvégien)

 

Ecole doctorale

Euclide

 

Université d'inscription

La Rochelle Université

 

Financement

La Rochelle Université (Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation)

 

Site d'étude

Ny-Ålesund (Svalbard, Norvège)

 

Mots clé

Oeufs, oiseaux marins, milieux polaires, effet maternel, perturbateurs endocriniens, contaminants, substances perfluorées, mercure, hormones, corticostérone, testostérone

 

Résumé

Le modèle d'étude est un oiseau marin de l'Arctique, la mouette tridactyle (Rissa tridactyla) qui fait l'objet d'un suivi toxicologique hormonal et démographique à long terme au Spitzberg par le CEBC, avec le soutien de l'Institut Polaire français (IPEV, PI : Olivier CHASTEL). Bien qu'éloigné des centres industriels et agricoles, l'Arctique est fortement contaminé par des polluants organiques persistants (POPs : pesticides organochlorés, PCB ; aujourd'hui interdits) et d'éléments traces comme le mercure, qui affectent les prédateurs supérieurs (oiseaux et mammifères marins). S'y ajoute la présence croissante de polluants dit "émergents" tels que les composés poly- et per-fluorés (PFASs) employés comme agents de surface, antiadhésifs et imperméabilisants. Les PFASs sont bio-accumulables, et extrêmement persistants. POPs, mercure et PFASs se retrouvent en concentrations significatives chez la mouette tridactyle au Spitzberg (Tartu et al. 2013 Biol Lett; Blévin et al. 2017 Envir. Poll.) Le but de cette thèse est de tester l'hypothèse que les contaminants peuvent entraîner une modification des concentrations d'hormones maternelles (androgènes, oestrogènes et glucocorticoïdes). Ainsi, les femelles exposées à des perturbateurs endocriniens au moment de la synthèse de leurs œufs, pourraient transférer des concentrations altérées d'hormones dans les œufs, ce qui pourrait affecter le développement des embryons, puis des poussins.

 

Rapport de stage

JOUANNEAU William. 2017. Spatial and temporal analysis of PFASs in White-tailed eagle nestlings from sub-arctic populations in the area of Tromsø (Northern Norway). Master 2, Sciences de l'Univers, Environnement, Ecologie. Spécialité : EcoPhysiologie et EcoToxicologie, UPMC Sorbonne Universités (PDF)

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé