Le CNRS
Accueil CNRS
Autres sites CNRS
 
  Accueil > Annuaire > Planque
 

 

 

 

Yann PLANQUE  

         Doctorant

 

 

 

 

 

Titre de la thèse

Écologie trophique de deux espèces sympatriques de phoques en périphérie de leur aire de répartition

 

Période

2018-2021

 

Responsables

Florence Caurant et Cécile Vincent

 

Université d'inscription

La Rochelle

 

Financement

Université de La Rochelle (Ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation)

 

Mots clé

Écologie trophique, Écologie alimentaire, Stratégies alimentaires, Espèces sympatriques, Interactions intra- et interspécifiques, Compétition, Chevauchement trophique, Traceurs écologiques, Isotopes stables, Régime alimentaire, Modèles bioénergétiques, Télémétrie

 

Site d'études

Manche Est

 

Résumé

Le phoque veau-marin (Phoca vitulina) et le phoque gris (Halichoerus grypus) sont deux espèces sympatriques de phocidés présentes le long des côtes française, en leur limite Sud d'aire de répartition. Les principales colonies observées en France métropolitaine s'étendent majoritairement le long des côtes de la Manche, de la pointe Bretagne à la frontière belge, et leurs effectifs ont régulièrement augmenté ces dernières décennies, les tendances différant selon l'espèce et les sites. Sur d'autres sites européens tels qu'en Écosse, il a été suggéré que l'augmentation du nombre de phoques gris peut être l'une des causes des déclins observés de certaines colonies de phoques veaux-marins, cette dernière espèce pouvant souffrir d'une potentielle compétition interspécifique dans l'accès à la ressource. Les travaux de la présente thèse se focalisent sur la zone de la Manche Est qui est un cas d'étude particulièrement intéressant pour étudier ces types d'interactions : les phoques veaux-marins y sont établis en colonies reproductrices depuis les années 1990 et y sont toujours majoritaires, alors que les phoques gris, non reproducteurs sur cette zone, sont arrivés plus récemment et sont marqués par une augmentation exponentielle de leurs effectifs. L'objectif de cette thèse est donc d'étudier le rôle trophique de ces deux espèces en Manche Est (accent mis sur la baie de Somme, principale colonie de phoques veaux-marins en France métropolitaine) dans un contexte d'une potentielle compétition interspécifique. Elle vise plus particulièrement à apporter une vision intégrée de l'écologie trophique de ces espèces en s'intéressant à leur régime alimentaire (contenus de fèces et d'estomacs), à leurs habitats et niveaux trophiques (traceurs écologiques, isotopes stables du carbone et de l'azote), à leurs zones de chasse (télémétrie), et à leur consommation en proies (modèles bioénergétiques). Les données sur lesquelles s'appuie cette thèse sont en partie déjà acquises (télémétrie des années 2008 à 2012, et échantillons biologiques), et seront complétées par l'acquisition de nouvelles données de télémétrie et d'isotopes stables courant 2019. Grâce à ces données, il sera alors possible d'évaluer le chevauchement trophique entre les deux espèces de phoques d'un point de vue spatio-temporel, et d'étudier les mécanismes trophiques et les stratégies alimentaires de l'échelle individuelle jusqu'à l'échelle des colonies.

 

Rapport de stage

PLANQUE Yann. 2016. Comparaison des approches horizontale et verticale pour la détermination de l'effort de chasse de deux phocidés. Master 2 'Sciences de la mer', Université du Littoral Côte d'Opale (ULCO) (PDF)

 

PLANQUE Yann. 2015. Détermination de l'effort de chasse de deux phocidés en Écosse et en Irlande par analyse de données de plongée. Master 1 'Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins', Université du Littoral Côte d'Opale (ULCO) (PDF)

 

 

Imprimer Contact Plan du site Plug-ins Accueil

 

 

 
 
 

Centre d'Etudes Biologiques de Chizé